Depuis 1962

Le 6 juillet 1961, le 6e RPIMa quitte l'Algérie pour Verdun avant d'être transféré le 18 décembre 1962 à Mont-de-Marsan dans l'ancienne base d'instruction de la brigade des parachutistes coloniaux.

Il est alors le seul régiment de France capable d'être directement opérationnel sur des théâtres d'opérations extérieures avec des appelés du contingent, ce qui en fait sa réputation d'excellence.

Les nombreuses missions extérieures ont commencé en 1967 par l’intervention du régiment sous les ordres du colonel Le GUILLOU à DJIBOUTI alors territoire français des AFARS et des ISSAS.

Les compagnies du « 6 » vont se succéder dans différents DOM-TOM ou pays africains : La NOUVELLE-CALEDONIE en 1971, le GABON en 1972, 1974, 1975, 1983, 1984 et 1991 ; la REUNION où les paras du régiment seront présents de 1976 jusqu'à pratiquement sa dissolution ; de nouveau la NOUVELLE-CALEDONIE de 1986 à 1989, sans oublier MAYOTTE en 1984, 1986 et 1991 et la GUYANE en 1996 et 1997.

En dehors des missions dites extérieures, et comme tous les autres régiments de la 11ème Division Parachutiste, le « 6 » va participer dans le cadre de l’O.N.U. à de nombreuses opérations : LIBAN au sein de la F.I.N.U.L. dès 1979 et à plusieurs reprises (un para y tombera en 1983), en tant que REGFRANCE et au sein de la F.M.S.B. à BEYROUT où tout le monde se souvient qu’une compagnie du 1er R.C.P. détachée au 6ème R.I.P. sous les ordres du Colonel URWALD a été anéantie dans l’attentat de l’immeuble Drakkar. Le CAMBODGE de 1992 à 1993, la guerre du GOLFE en 1991 ou 59 personnels d’active ou engagés seront présents, sans oublier l’EX-YOUGOSLAVIE où le régiment servira en 1995/96. La dernière opération du régiment sera en CENTRAFRIQUE en 1997 où tomberont les deux derniers morts du « 6 ».

Le 6e RPIMa est dissous à Mont-de-Marsan le 30 juin 1998 suite à la nouvelle structuration de l'armée et à sa professionnalisation.

Actualités